Suivez-nous :)

Univers < FFXIII-2

Page créée le 28/11/11 à 23h24 et éditée le 03/05/13 à 21h11
Contributeurs : ilanpifan LightXIII Crystallia AoEmaster
!! Attention, cette section contient des spoilers si vous n'avez pas fini Final Fantasy XIII !!
 

Cocoon

Cocoon était une cité flottant dans les cieux qui baignaient les terres de Gran Pulse. Totalement isolée du monde extérieur, ce paradis artificiel abritait en son sein une technologie extrêmement sophistiquée, protégée par des fal’Cie garants de son bon fonctionnement vis-à-vis des millions de personnes qui y résidaient. C’est la mort du fal’Cie Orphan, source de toute vie non humaine, qui marqua la chute de Cocoon. Ragnarok, avec l’intervention divine d’Etro, se transforma alors en un pilier de cristal empêchant la planète de s’effondrer. Mais les dégâts étaient tels que sa population se vit forcer de s'exiler, la laissant à l'abandon, quasi inhabitée.


L’histoire nous dit que cette lune bleue fut créée treize siècles auparavant par le fal’Cie Lindzei qui planta ses crocs dans le sol de Pulse pour en extraire une masse à partir de laquelle il façonna Cocoon. Le serpent se tourna alors vers les habitants de Pulse et leur présenta ce nouveau monde comme un paradis. Nombreux furent ceux qui crurent en ces paroles et rejoignirent cette terre promise. Ceux qui restèrent sur le monde sauvage virent en ces Hommes des esclaves au service de Lindzei.


Cocoon n’était en réalité rien d’autre qu’un simulacre de paradis destinée dès le départ à être sacrifiée. Sa destruction constituait un moyen pour les fal’Cie d’invoquer le Grand Architecte, leur dieu créateur qui ne donnait plus signes de vie depuis de nombreuses années.


Gran Pulse

Gran Pulse représente l’exact opposé de Cocoon. Bien que peuplées, elles aussi, de fal’Cie, les terres de ce monde n’accueillent aucune technologie mais plutôt de nombreuses espèces animales et végétales dont certaines peuvent atteindre des tailles gigantesques. Gran Pulse était crainte par les habitants de Cocoon qui voyaient en ces étendues sauvages un véritable enfer, berceau d'une menace permanente. A tel point que toute personne soupçonnée de contact avec ce monde extérieur y était immédiatement déportée. Il s’agissait de la "Purge". Mais à la chute de Cocoon, les survivants se virent contraints de rejoindre Gran Pulse pour désormais y vivre.

A l’origine, Gran Pulse abritait une civilisation prospère, ayant bâti de nombreuses cités. Mais elle fut en grande partie désertée il y a de cela treize siècles lors de la création de Cocoon par le fal’Cie Lindzei. La haine et la peur entre les habitants de ces deux mondes grandirent et s’ensuivit une guerre les opposant, appelée Guerre de Transgression, et ayant occasionné de lourds dommages pour les deux camps. A l’heure actuelle, seules quelques ruines témoignent de la présence d’une vie autrefois humaine.

Gran Pulse a été créée dès le départ comme un moyen pour le dieu Pulse de trouver un passage menant vers le royaume des morts.


Les Ruines Bresha

A la manière de Rabanastre (Final Fantasy XII), ville pour laquelle vous pouviez visiter ses rues et ses égouts, cette zone interdite située sur Cocoon est explorable, elle aussi, sur plusieurs niveaux : vous avez accès à son cœur, à ciel ouvert, tout comme à ses bas-fonds. Les ruines Bresha, où repose le bras d’un géant dénommé Atlas, attirent de nombreux scientifiques qui espèrent y faire de nouvelles découvertes mais fourmillent également de monstres rôdant aux alentours. Ainsi, des soldats du PSICOM ont été dépêchés sur ce lieu entièrement détruit suite à la chute de Cocoon et qui fait à présent office de base d'opérations.

 
 

Les Monts Yaschas

Ce gigantesque massif montagneux s'élève au-delà de la végétation luxuriante de Pulse, donnant à ce lieu une atmosphère sombre et lugubre. Il renferme les ruines de Paddra qui, à l'image de celles de Bresha, grouillent de scientifiques venus y faire des découvertes sous l’œil vigilant de nombreux soldats. Les ruines de Paddra abritent en leur sein les vestiges de la plus grande et de la plus prospère des cités de Pulse, du temps où celle-ci était encore habitée.

 
 

Néo Bodhum

Néo Bodhum est une cité côtière bâtie sur Gran Pulse sous l'impulsion des membres du Nora par les anciens habitants de Cocoon, contraints de s’exiler suite à sa chute. Ceux-ci se sont inspirés de la technologie développée au sein de la ville d'Eden pour bâtir leur nouvelle civilisation sur Pulse. La population semble y vivre en toute quiétude jusqu’au jour où une météorite s’écrase non loin de la cité, attaquée peu de temps après par des créatures inconnues jusqu’alors.

 

 

Valhalla, le monde invisible

C’est à la fin du Chapitre VIII de l’Episode I que l’on découvre pour la première fois Valhalla. Décrit comme sombre et chaotique, ce monde intemporel, dans lequel a été transportée Lightning, n’abrite aucune forme de vie, ni végétale, ni animale et semble totalement vide. On y retrouve pourtant une cité faite de cristal, entièrement déserte, dont le bâtiment principal est entouré de larges arcs dont la forme rappelle un serpent enroulant ses anneaux tout autour de l’édifice.


Valhalla, terme désignant le paradis des guerriers valeureux dans la mythologie nordique, abrite le temple de la déesse des morts Etro, désormais placé sous la protection de Lightning.

 

 

Academia, la nouvelle Eden

Academia tire son nom d’un groupe de chercheurs qui explore le temps et l’espace ayant à sa tête le Hope que nous connaissons du précédent épisode. Cette métropole fait office de capitale de ce qu’il reste de Cocoon, remplaçant Eden auparavant alimentée par l’énergie fournie par le Fal’Cie éponyme. Ses rues, bordées de panneaux publicitaires, peuvent être parcourues à pied en foulant des tapis roulant à double sens ou bien encore dans les airs via des vaisseaux. Arborant une architecture très futuriste, la cité semble totalement changer de visage une fois la nuit tombée. Academia possède son propre centre des affaires étrangement infesté de Cie’th. On note également la présence du vestige de Pulse au sein de cette ville-projet ce qui n’a rien de réellement surprenant au vu des travaux menés par Hope et ses hommes. Les époques au sein desquelles elle figure nous sont encore inconnues pour l’instant.
 

Fortuna, la capitale du jeu

A l’instar de Nautilus, Fortuna n’est autre qu’un parc d’attraction géant, entièrement visitable cette fois-ci au sein de Final Fantasy XIII-2. Cette cité du jeu, flottant dans les cieux, accueille de nombreux divertissements dont un casino ainsi qu’une arène abritant des courses de chocobos.


Le casino de Fortuna, composé de machines à sous aux allures de motos aériennes, reste on ne peut plus classique. Une fois ses portes franchies, il suffit d'échanger ses gils contre une monnaie virtuelle (jetons) qui permet de flamber en quelques instants l'argent durement gagné. Les courses de chocobos sur lesquelles il est possible de parier reprennent grosso modo le système proposé au sein du Gold Saucer de Final Fantasy VII avec quelques subtilités et variantes supplémentaires.

 

 

La côte de Sunleth

Des années après la chute de Cocoon, la côte de Sunleth montre désormais un toute autre visage. Auparavant recouverte d’une végétation verdoyante, l’immense forêt où ont élu domicile de très nombreux Flans (dont un gigantesque), arbore à présent une teinte automnale que l’on ne lui connaissait pas, lui donnant un aspect sauvage et un peu plus menaçant.


Il est possible de s’y déplacer en se balançant de lianes en lianes ou encore à dos de créatures géantes (Esprit des bois), balade au cours de laquelle vous pouvez pratiquer le lancer de Mog.

 

 

La Tour Augusta

Nouveau décor : la Tour Augusta. Cet édifice érigé par le groupe de scientifiques Academy s’inscrit au sein d’un projet spécifique qui reste mystérieux. Les pièces et les couloirs de cette construction ne cessent de changer du fait des perturbations dans le continuum espace-temps. Plongés dans le chaos créé par cette anomalie temporelle, Noel et Serah devront réaménager les différentes pièces de la tour Augusta afin de se frayer un passage dans ce dédale.

Ce bâtiment consacré au traitement des informations abrite une gigantesque installation informatique située à l’étage supérieur de la tour. On peut noter que le lieu, qui s’apparente à un labyrinthe, abrite un portail de téléportation dont la couleur jaune indique qu’une clé spéciale, bien différente des Fragments, est nécessaire pour l’activer.

Pirater un compte facebook