Suivez-nous :)

Naissance de Lightning

Page créée le 02/04/11 à 16h51
Contributeurs : AoEmaster

Famitsu abordait cette semaine un sujet bien trop rare dans le monde du jeu vidéo, et en particulier dans celui du RPG : les personnages féminins majeurs dans les jeux. Lightning étant l'une des plus récentes héroïnes, frappant par sa force de caractère et sa personnalité détonante, le magazine a logiquement décidé de se rapprocher de Motomu Toriyama, réalisateur sur Final Fantasy XIII et sa suite afin d'en savoir un peu plus, notamment sur le processus de création de ce personnage haut en couleur. Il aborde également la question autour d'un autre protagoniste central de Final Fantasy X : Yuna, décrite, elle aussi, comme l'un de ses personnages favoris.

Lightning 2006 / Lightning 2009 / Lightning 2011

« Au départ, la façon dont nous imaginons l'héroïne dépend énormément du type de jeu sur lequel nous travaillons. » indique le réalisateur. « Concernant Yuna, nous évoquions l'idée d'une invocatrice qui affronte Sin, tandis que dans le cas de Lightning, nous étions uniquement à la recherche d'une femme dotée d'un fort caractère. La personnalité de l'héroïne constituait le point d'ancrage du jeu et non l'histoire en elle-même. » précise-t-il. « Ce n'est qu'ensuite que nous avons commencé à imaginer son "job", sa place au sein du récit et ce pourquoi elle se bat. Dans la mesure où tous les Final Fantasy possèdent un univers unique, qui leur est propre, nous essayons de ne pas dépeindre des personnages à partir de personnes réelles ou déjà créées dans les autres épisodes de la série. Faire en sorte que ces protagonistes ne ressemblent pas aux précédents constitue un véritable challenge du fait du nombre d'opus sortis à ce jour. »

Les grandes lignes de caractère à présent définies et couchées sur le papier, c'est au tour du talentueux Tetsuya Nomura, en charge du design des personnages, d'entrer en jeu. « Parfois, il arrive que les éléments soient incomplets mais il faut bien commencer à les dessiner un jour ... » lâche Toriyama. Que se passe-t-il ensuite ? « Nous peaufinons chaque détail du passé de chacun des personnages. Concernant Lightning, on apprend que sa force provient de sa petite s'ur qu'elle se doit de protéger en l'absence de leurs parents qui ne sont plus de ce monde. Comme nous travaillons en parallèle sur tous les protagonistes, il arrive que certaines incohérences apparaissent, aussi bien dans le design que dans la trame du jeu. Lorsque cela se produit, nous retravaillons le tout et faisons le nécessaire pour que tout concorde. » poursuit le réalisateur. Mais visiblement, pour le cas de Lightning, ce fut le véritable coup de foudre. « Dès que je l'ai vu, je me suis dit "c'est elle, c'est la bonne". Elle avait l'air si cool et si forte à la fois qu'aucune retouche n'était nécessaire. Ce fut également le cas pour Yuna. La création d'un Final Fantasy requiert de nombreuses années. Par conséquent, si vous ne tombez pas amoureux d'un personnage au premier coup d??il, il vous est difficile de trouver la motivation pour avancer dans le projet. »

De la version papier à la version finale

Vient ensuite la prochaine étape du processus à savoir, l'intégration de l'héroïne au sein du jeu. Et cela constitue l'une des parties les plus ardues. « Lorsque nous portons un personnage à l'écran, nous accordons une attention toute particulière à sa façon de bouger et à sa voix. Cela commence dès l'instant où nous travaillons sur les scènes de motion capture, une phase qui peut se révéler un véritable désastre à la moindre erreur. C'est la raison pour laquelle nous nous montrons très précis dans nos instructions parfois très complexes. L'ajout de la voix intervient en toute fin de processus. Les enregistrements se passent bien car nous collaborons avec des acteurs professionnels. Cette partie de la création d'un personnage est très délicate car la voix est l'élément qui va véritablement définir la perception que l'on a de ce personnage, son image. » conclut Toriyama.

A la question « quelle est votre héroïne préférée ? », parmi toutes celles à qui il a donné naissance, Motomu Toriyama avoue clairement avoir un penchant pour Lightning et Yuna ainsi que pour Yoyo que l'on peut retrouver au sein de Bahamut Lagoon, le tout premier jeu sur lequel il a travaillé.

Tous nos regards sont donc à présent tournés vers la Lightning de Final Fantasy XIII-2, décrite comme une héroïne à l'apparence plus noble. Si Motomu Toriyama occupera la même fonction de réalisateur sur cet épisode, Tetsuya Nomura, lui, en sera quasi-absent. Gageons, dès lors, que le charac design se montre à la hauteur de celui du premier volet. Mais, il n'y a aucune raison pour qu'il en soit autrement.

Aucun commentaire, soyez le premier !


Pirater un compte facebook