Suivez-nous :)

Chapitre III < Episode i < FFXIII

Page créée le 28/11/11 à 23h24 et éditée le 18/08/13 à 20h13
Contributeurs : ilanpifan AoEmaster

 

- « Excusez-moi ! Pardon de vous déranger mais connaissez-vous un homme du nom de Bartholomew Estheim ? », cria Hope aux soldats tout de bleu vêtus. Il espérait voir Rygdea parmi eux ou tout du moins l’un des hommes officiant sous son commandement. En les regardant plus attentivement, il ne reconnut personne. Pas le moindre visage ne lui était familier. Il semblerait qu’aucun membre de ses troupes ne soit là. « Je sais qu’on lui a porté secours à Palumpolum, personne n’aurait ... »

Hope sentit une main ferme se poser sur son épaule et se retourna, surpris. Comme il le pressentait, cet homme lui était inconnu mais il semblait être porteur d’informations.

- « Ton père va bien. Je l’ai vu de mes yeux. »

Les jambes de Hope, fébriles à l’annonce de ces mots, manquèrent de lâcher et de percuter le sol. Jamais il n’avait éprouvé autant d’inquiétude vis-à-vis de sa famille et il n’y avait aucune raison qu’il en soit autrement. Mais lors de la mise en quarantaine de Bodhum, pas un jour ne passait sans qu’il ne regarde les informations. Il n’en était pas conscient, mais il guettait le moindre détail donnant des renseignements sur son père.

- « Malheureusement, la priorité pour nous en ce moment est d’aider les rescapés. Tu vas devoir patienter quelque temps avant de pouvoir le retrouver. »

- « Oh. Ce n’est pas grave. L’essentiel pour moi est de savoir qu’il est sain et sauf. Merci. »

Tous ceux qui étaient encore en vie devaient fuir Cocoon. Cela représentait un nombre de personnes stupéfiant. Le simple fait de les mettre à l’abri constituait une masse de travail importante, mais il fallait également leur trouver de la nourriture et de l’eau. Prendre le temps de répondre aux questions de Hope sur son père était déjà un luxe. Lightning lui donna une tape sur le dos et lui sourit. En lui faisant face, il aperçut Sazh et Snow l’encourageant d’un signe de la tête. Ils se faisaient du souci pour lui.

- « Quelle est l’étendue des dégâts sur Cocoon ? », demanda-t-elle au soldat.

Le visage de l’officier devint lugubre. On pouvait estimer à deux tiers le nombre de zones restées intactes. Ce qui signifiait que le tiers restant avait connu le destin inverse. Sa population, ses villes ... un tiers s’était purement et simplement volatilisé.

- « On rapporte que l’essentiel des dégâts s’est concentré sur Bodhum et ses alentours. Cependant, on ne déplore aucune perte humaine dans cette région. Du fait de la Purge, il n’y avait déjà plus personne quand tout s’est produit. »

Etait-ce de la chance ou de l’ironie ? Hope n’en savait rien. Mais Bodhum, c’était de là que venaient Lightning et Snow. Que pouvaient-ils ressentir en entendant cela ?

« Mais dans le fond tu as raison. Nous devons tout rebâtir. »

Ces mots prononcés par Lightning lui revinrent. Peut-être avait-elle compris ce qui était arrivé à Bodhum, rien qu’en observant la coquille entourant Cocoon. Peut-être avait-elle déjà fait son deuil, à sa façon.

- « Euh… j’oubliais. Un vaisseau transportant des réfugiés devrait également atterrir d’ici peu. », dit le soldat à voix basse. « Il serait préférable pour vous de vous éloigner pendant quelque temps. Il se peut que les gens vous considèrent encore comme, vous savez … »

- « Comme des ennemis de Cocoon. »

Ils avaient presque oublié l’espace d’un instant que les habitants de Cocoon n’avaient pas la moindre idée de ce qui s’était réellement passé. Dans leur esprit, c’était les l’Cie de Pulse qui avaient amené la destruction de Cocoon. C’était eux qui les avaient privés de leur paradis.

- « Oui, c’est cela. S’ils étaient amenés à croiser la route d’un l’Cie dans le contexte actuel, vous pouvez imaginer quelle serait leur réaction. »

Ils se souvinrent alors de ce jour, à Palumpolum, ce jour où ils ont été traités comme des ennemis.

- « Très bien, nous allons nous tenir à l’écart pendant un moment. Nous ne voulons pas causer de problème en l’état actuel des choses. »

- « Je suis désolé. Vous n’aurez pas à vous cacher bien longtemps. Une fois que tout le monde aura pris conscience de qui était le véritable ennemi, ils vous feront confiance à nouveau. Montrez-vous patients jusque-là. »

Hope s’interrogea sur la véracité de ses propos car, après tout, ils étaient responsables de la mort de plusieurs soldats et même s’ils avaient agi par légitime défense, il n’en demeurait pas moins que de nombreux membres du PSICOM étaient morts de leurs mains. Ces hommes et ces femmes avaient une famille qui les attendait. Au final, peu importe la façon dont réagiraient les habitants de Cocoon. Quelque part, ils les considéreraient toujours comme des ennemis. Après tout, lui ne pouvait oublier ce que les soldats lui avaient fait endurer. Il n’était même pas certain d’avoir la force de leur pardonner. Mais il ne s’enfuirait pas, il ne le pouvait pas.

Il était probablement inutile désormais. Que pouvait-il faire à présent, dépourvu de ses pouvoirs de l’Cie, revenu à l’état de simple être humain ? Mais à aucun moment il ne voulut redevenir celui qu’il fut : un garçon impuissant, fuyant constamment ses problèmes. A présent, il savait ce que pouvait ressentir quelqu’un qui a peur de perdre sa famille, de la perdre à jamais.

Le soldat s’en était allé, appelé par son devoir.

- « Euh... y-a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous aider ? » cria-t-il en essayant de le rattraper.

 

 

Fin du Chapitre III

 

Pirater un compte facebook