Suivez-nous :)

Chapitre I < Episode i < FFXIII

Page créée le 28/11/11 à 23h24
Contributeurs : AoEmaster


- « On dirait un miracle. » Lightning leva les yeux en direction de Cocoon, émerveillée.

C’en est un... lui répondit Vanille d’une voix que personne ne pouvait entendre. Si elles voulaient empêcher Cocoon de s’effondrer, elles savaient ce qu’elles devaient faire, et ce à n’importe quel prix. Tant de vies étaient en jeu. Leurs cœurs dictaient leur conduite : il fallait les sauver. Il y eut un bref moment qui parut durer une éternité, puis ils se réveillèrent aux côtés de Vanille et Fang. Pour elles, c’était différent de la dernière fois où elles s'étaient changées en cristal, dans le temple du Fal’Cie Anima. Tous – y compris le Fal’Cie Anima – dormaient alors d’un sommeil si profond qu’il en était dénué de tout rêve. Mais à présent, même inconscientes, elles étaient capables de voir le monde qui s’étendait autour d’elles. Elles pouvaient percevoir toute la beauté et la chaleur qui se dégageaient des terres de Gran Pulse. Les voix de leurs amis parvenaient jusqu’à leurs oreilles.

De nombreux soldats armés sortirent de leur vaisseau en courant. Leurs uniformes leur semblèrent familiers. Oh, bien sûr. Ces hommes que l’on appelait ... PSICOM, c’est ça ? Ils n’étaient plus des ennemis à présent. Leur priorité était d’assurer la sécurité des habitants de Cocoon. Menacer les civils sous le coup des armes faisait désormais partie du passé. Vanille ne pouvait en être certaine mais elle décida d’y croire. Leurs voix, appelant à sauver la population, n’étaient teintées d’aucun mensonge.

- « Il se peut qu’on ne les revoit jamais mais nous sommes capables de miracles », dit Hope d’un air triste. Sa voix n’en était pourtant pas moins dénuée de force et de détermination.

Après avoir sauvé la population de Cocoon, il ne faisait aucun doute que d’autres miracles pouvaient se produire à leur initiative. « Un miracle qui sauverait Vanille et Fang », devait penser Hope.

- « Merci Hope », murmura Vanille. « Mais cette fin n’en est pas vraiment une. Nous veillerons constamment sur vous. Même si vous ne pouvez pas nous voir, nous, nous le pouvons. Depuis notre tour de cristal, nous pouvons distinguer la moindre parcelle de Gran Pulse. Vous tous, vivez heureux et ne laissez plus les êtres qui vous sont chers s’éloigner.»

Vanille, le cœur débordant de joie, assista aux retrouvailles de ses amis avec leurs proches. Un sentiment de plénitude l’envahit. Tout le mal qu’elle avait causé s’était finalement éteint. Après tout, elle et Fang étaient responsables de la transformation de Serah et Dajh en l’Cie.

Ses larmes de joie séchées, Serah jeta un regard sombre sur Cocoon. J’avais la même attitude fut un temps, pensa Vanille. Nos actes ont causé du tort aux autres, ils ont changé le destin de personnes innocentes. Les crimes que nous avons commis étaient si lourds, si effrayants, que je ne pouvais les affronter. Je fuyais la réalité. Voilà qui j’étais il y a bien longtemps.

Je sais ce qu’elle endure, la douleur qui la transperce. Je sais ce qu’elle ressent en cet instant même, à la vue de Cocoon. Puis, Vanille se souvint de la lueur qui émanait des yeux de Serah lorsque celle-ci lui avait dit sur cette plage à la sortie de Bodhum que tous ses amis l’aideraient à surmonter cette épreuve. Même si les méfaits qu’elles avaient commis, et qu’elle regrettait, menaçaient de la terrasser, Vanille était persuadée que Serah pourrait malgré tout les affronter.

Non loin de Serah, Vanille appela Snow.

- « Ne la quitte jamais », dit-elle. « Si tu restes à ses côtés, elle pourra surmonter tous les obstacles. Même si elle se perd, elle retrouvera son chemin. Je sais que tu te penses capable de provoquer des miracles, de trouver un moyen de nous sauver Fang et moi. N’en fais rien. Reste près d’elle.»

Il n’avait pu l’entendre et pourtant il se retourna. Comme si ses paroles lui étaient parvenues de là-bas.

- « Je suis désolé », semblait-il dire du regard.

Fin du Chapitre I
 
Pirater un compte facebook